La montagne – symbole de la liberte

Qu’est-ce que la course des rats ?


La course des rats, c’est une traduction de l’expression anglophone (littéralement Rat race) désignant une course sans fin, auto-destructrice ou inutile. Elle est basée sur l’image d’un rat de laboratoire essayant de s’échapper en parcourant un labyrinthe ou une roue.

 

La course des rats, c’est la course folle que vivent la plupart des gens tout au long de leurs vies. La course des rats est en quelque sorte le piège qui se résume par la phrase suivante : « travailler permet d’acheter des choses et c’est parce qu’on les a achetées qu’on a besoin de travailler ». C’est donc un cercle vicieux, comme le montre le diagramme ci-dessous :

Diagramme schematique de la course des rats.
Diagramme schematique de la course des rats.

La « course du rat » est une expression qui signifie une course effrénée vers l’atteinte d’un plaisir toujours plus inaccessible. Une sorte de piège ou de spirale infernale dans laquelle se trouvent la majorité des gens, qui travaillent plus pour gagner plus, pour acheter plus et pouvoir garder les biens acquis en travaillant encore d’avantage.

 

 

C’est un véritable cercle vicieux dans lequel entre la majorité des gens à un moment ou un autre de leur vie, une course acharnée où on trime dans cette quête incessante du bonheur : plus d’argent, plus de biens, plus de beaux vêtements et accessoires. Bref, il en faut toujours plus…

 

 

La course de rats, c’est le modèle « métro-boulot-dodo » : on se lève, on court pour conduire les enfants et arriver à l’heure au travail, on s’énerve dans les embouteillages, on passe 8 ou 10 heures par jour à faire un job qu’on n’aime souvent pas, le soir on passe un peu de temps avec ceux qu’on aime… et le lendemain, ça recommence !

 

Aujourd’hui, 90 % de la population évolue dans cette course de rat !

 

Beaucoup de gens voient leur travail comme une poursuite sans fin, sans but et avec peu de récompense.

 

Le terme « course de rats » est employé par analogie avec les efforts futiles que fait le rat de laboratoire pour essayer de s’échapper du labyrinthe, ou encore la souris qui tourne inlassablement dans sa roue.

Dessin satyrique de la course des rats
Dessin satyrique de la course des rats

 

C’est la même chose dans nos cités modernes : beaucoup de « rats » courent dans tous les sens et dépensent énormément d’effort, mais sans forcément avancer réellement dans leurs vies. Être dans la course de rats, c’est être emprisonné dans un cercle vicieux. Les gens font presque les mêmes choses tous les jours, et ils y sont obligés, parce qu’ils doivent régler les factures en fin de mois. Et après 10 ans, ils continuent à faire les mêmes choses, toujours pour régler les factures en fin de mois !